Les Indiens Non-Hindous et l’Unité Indienne

savitri devi mukherji

11,00

Disponible – En stock

Informations complémentaires

Auteur(s)

savitri devi mukherji

Editeur

AVATAR Editions

Date

26/11/2007

Collection

les cahiers de la radicalité

Pages

100

Dimensions

12 x 19

Dos

Broché

Isbn – Ean

9780955513237

Format

Livre

Autre

no. 5 de la collection

Description

Ce  petit ouvrage de Savitri Devi Mukherji fut publié durant l’automne de l’année 1940. Une année qui fut riche en événements politiques, aussi bien en Inde que dans le contexte international. Mais alors que dans son livre A Warning to the Hindus, publié l’année précédente, Savitri Devi prenait résolument parti pour le nationalisme hindou du Hindu Mahasabha, dans cette deuxième œuvre elle tient un discours d’apaisement envers les musulmans et se prononce nettement en faveur d’un nationalisme indien supra-religieux.

Son plaidoyer en faveur de l’union hindoue-musulmane et du nationalisme indien est solidement argumenté. Elle souligne à juste titre la rigidité du système des castes et dénonce le fanatisme social des hindous qu’elle oppose au fanatisme religieux des musulmans. Elle reconnaît les responsabilités des hindous dans le fossé qui s’est creusé entre les deux communautés, sans exonérer les musulmans des leurs. Elle appelle les Indiens à s’inspirer des nationalismes modernes, pas seulement de ceux des nations européennes, mais aussi de celui de l’Iran de Reza Shah Pahlavi, de la Turquie de Mustapha Kemal, et surtout du Japon qu’elle présente comme le modèle absolu. Le nationalisme, voilà la solution, la méthode juste pour réussir dans le monde moderne, dit Savitri. La foi religieuse est respectable, mais elle doit être séparée du politique et rester dans le domaine de la foi personnelle.

Savitri Devi, ces deux prénoms – profondément symboliques – signifient “La puissance du Soleil ». Ils ont été portés par une française dont bien peu se souviennent qu’elle se nommait Maximine Portas.

Installée en Inde en 1932, après de brillantes études universitaires, la jeune européenne y épousera un brahmane – Asit Krishna Mukherji – et participera à la lutte pour l’indépendance de ce pays au sein du courant le plus radical du nationalisme indien.

Du lendemain de la seconde guerre mondiale à son décès au début des années quatre vingt, elle vivra entre deux mondes : l’Europe et le sous-continent indien. Dans chacun de ceux-ci, elle mènera le même combat pour la défense de la race aryenne.

Auteur de nombreux ouvrages, dont le célèbre SOUVENIRS ET RÉFLEXIONS D’UNE ARYENNE qui fut longtemps interdit à la vente en France, elle deviendra une référence mythique pour beaucoup. En présentant, dans ses écrits, Adolf Hitler, comme un avatar du dieu Vishnu, elle contribuera à la naissance d’une interprétation religieuse et ésotérique du national-socialisme.

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close