Réflexions sur la mort

Maurice Bonnet


25,00


L’auteur, à sa manière intimiste, puisant dans sa propre expérience, son propre fond, comme tout moraliste, rencontre et éclaire les impressions et pensées de chacun de nous, car il y a toujours de l’universel dans le particulier ; c’est la magie de l’âme. Il nous parle, tour à tour, de bonheur, de compassion, du culte et de la chute de nos idoles, d’érotisme, du rêve américain, des désillusions du progrès, de la maladie, et de beaucoup d’autres choses.

 


Partager
Auteur(s)

Maurice Bonnet

02_editeur

Dualpha

Collection

Patrimoine des héritages

Pages

224

06-prix

25

Date

10/09/2017

10-format

Livre

09-isbn-ean

9782353743438

La vie, ce qu’on y trouve et comme on en sort… La vie ne prend sens que par la mort qui l’achève…

Il n’y a personne au monde qui ne se soit soucié de la mort, personne qui n’y ait réfléchi. De la mort en général et de la sienne en particulier, bien sûr. Surtout quand le sentiment profond de l’inéluctable a pénétré en soi.

L’homme vient au monde pour y mourir… Mais, en chemin, il se passe tout de même beaucoup de choses !

Maurice Bonnet nous livre ici un petit inventaire, forcément incomplet, de ce que nous y trouvons, dans la brève période où il nous est donné d’y participer et d’en tirer quelques leçons.

L’auteur, à sa manière intimiste, puisant dans sa propre expérience, son propre fond, comme tout moraliste, rencontre et éclaire les impressions et pensées de chacun de nous, car il y a toujours de l’universel dans le particulier ; c’est la magie de l’âme. Il nous parle, tour à tour, de bonheur, de compassion, du culte et de la chute de nos idoles, d’érotisme, du rêve américain, des désillusions du progrès, de la maladie, et de beaucoup d’autres choses.

Suivez le guide, nous conseille-t-il à la fin de son court avant-propos. C’est une intéressante suggestion.

 

Après des études de droit, Maurice Bonnet, né à Lyon au sein d’une famille qui s’engagea tôt dans la Résistance, est entré dans le journalisme où il se spécialisa dans les problèmes de presse et de communication au cœur d’une entreprise où se croisaient, après la guerre, beaucoup de ceux qui animèrent et illustrèrent la profession au cours des décennies qui allaient suivre. Ayant continué une carrière dans la communication, il se livre parallèlement, depuis la prime adolescence, aux joies et tourments de l’écriture. Sous son nom, il a fait paraître un re­cueil de nouvelles intitulé Écoutez voir ! (Via Romana).

 

Du même auteur
aux éditions Dualpha

Christian de La Mazière, La dernière chevauchée du Cavalier Soleil (souvenirs)
Réflexions sur la mort (essai)

aux éditions L’Æncre

L’Empire du mensonge (essai)
Enquête sur le destin (essai)
L’intelligence mode d’emploi et questions complémentaires (essai)

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer